Les écraseurs de crabes


musée de Regnéville



Modèle d’un brick sur charpente avec son doublage en cuivre

Inventaire : RE_2001_001_001

image
image

Technique : Modèle sur charpente
Matériau : Bois et cuivre
Hauteur : 0,29m
Longueur : 1,16m
Largeur : 0,35m
Période : Milieu du xixe siècle.


À la différence des embarcations de pêche qui naviguent toujours dans les mêmes eaux et qui peuvent être entretenues plus fréquemment, la coque des navires navigant au cabotage et au bornage est soumise a des immersions prolongées favorisant la croissance d'organismes qui augmentent leur poids, freinent leur vitesse et peuvent attaquer les coques.
Un à deux millimètres d'algues et organismes fixés sur une coque entraînent une perte de vitesse d'environ 15 %.
Le doublage de la coque immergée par des feuilles de cuivre fut adopté peu avant la guerre d’indépendance américaine par les vaisseaux de guerre puis par les navires de commerce.
Les bâtiments armés au cabotage sont très souvent doublés, à partir de 1850, par des plaques de zinc.
Le doublage protège la coque des tarets, des berniques ou de la mérule.
Le doublage permet d’espacer les carénages : tous les dix ans pour les navires doublés.

Achat Étude Ruellan.