Armer au cabotage

Le gréement


musée de Regnéville



Le capelage et ridage des haubans - Assemblage de cordages et de poulies

Inventaire : RE_1998_009_002

image
image
Cap-de-mouton, moque à coeur et margouillet.


Matériau : Bois et chanvre
Hauteur : 2,10m
Largeur : 1,20m
Millésime : 1998


Les haubans sont cette partie du gréement dormant, constituée de cordages (puis de filins d'acier au xixe siècle) servant à tenir les mâts sur les côtés.
Le cordage viendra se « capeler » au niveau de la tête du mât avec une boucle fermée et fourrée afin d'être protégée des frottements.
A l’autre extrémité est fixée un cap-de-mouton, permettant de tendre le hauban, par l'intermédiaire de la « ride » des caps-de-mouton, sur les cadènes de la coque.
Si le mat est en plusieurs parties, chaque partie a ses propres haubans. On distingue donc les bas-haubans qui vont des cadènes des porte-haubans au capelage autour du « ton » du mât puis les haubans de hune : haubans de perroquet, de perruche, de cacatois