Naviguer en vue des côtes

Les instruments de navigation


musée de Regnéville



Loch à hélice de marque Walker’s - Objet de navigation

Inventaire : RE_1995_001_002

image


Matériau : Fer et laiton
Hauteur : 0,35m
Longueur : 0,30m
Largeur : 0,35m
Période : Angleterre, début du xxe siècle.


Pour naviguer en mer et évaluer à l’estime la route faite par un navire, il fallait relever la direction donnée par le compas et calculer la distance parcourue.

Les premiers lochs étaient constitués par un triangle de bois lesté relié à une ligne dont les graduations étaient constituées par des nœuds espacés de 14,40 mètres, qu’on laissait filer en déclenchant un sablier.

On comptait le nombre de nœuds qui défilaient pendant 28 secondes, ce qui donnait la vitesse du navire en nœuds.

Puis sont apparus les lochs à hélice. Lorsque le navire avance, cette hélice qui est immergée à l’arrière du bateau se met à tourner.
Si le nombre de tours peut être compté, alors la distance parcourue peut être calculée. Ce n’est pas la vitesse de rotation qui compte mais le nombre de tours de l'hélice.

Les premiers brevets de lochs furent déposés dès 1802 mais le plus connu des fabricants de lochs sera Thomas Walker qui créa sa marque en 1861.

Le loch comprend trois parties,

    • le compteur à bord du navire,
      un cercle régulateur en acier
      et le poisson ou hélice qui tourne au bout d’une ligne.


  • Achat Hôtel des ventes, Vannes.