Naviguer en vue des côtes

Les instructions nautiques


musée de Regnéville



Feux de routes aperçus la nuit en mer - Gravure

Inventaire : RE_1992_003_001

Auteur : P. Péron, Édition Ouvrard et Villars

image

Technique : Gravure
Matériau : Papier
Hauteur : 0,43m
Largeur : 0,06m


À partir de 1851, les navires à vapeur de la marine marchande dont les routes n’ont plus à tenir compte du vent sont tenus, pour prévenir les abordages, de porter des feux de couleur à savoir :

    • un feu blanc en tête du mât,
      un feu vert à tribord,
      un feu rouge à bâbord
  • .
    Le feu de tête du mât doit être visible à une distance d’au moins cinq milles. Enfin, chaque feu de couleur doit être muni intérieurement d’un écran pour qu’il ne puisse être vu à la fois que d’une seule direction et pour que la combinaison des feux de côté puisse donner un signal précis de la route suivie par le bâtiment.
    Ces prescriptions seront progressivement imposées aux navires sous voiles.

    Don Raymond Voisin.