La vie maritime


musée de Regnéville



Naufrage du Colbert devant Cherbourg - Gravure couleur

Inventaire : RE_1991_003_001

Auteur : Louis Garneray, Gravée par Alès d’après L. Garneray.

image

Technique : Gravure sur acier
Matériau : Papier
Hauteur : 0,172m
Largeur : 0,258m
Période : 2ème quart du xxe siècle.
Millésime : 1937
Inscriptions : En haut : FRANCE MARITIME ; en bas à gauche : L. Garneray delt ; en bas à droite : Alès sculpt ; En bas à gauche : Impé par Chardon ; en bas


C'est la navigation au cabotage qui a payé le plus lourd tribu à la mer.
Le Colbert était l’un des premiers trois-mâts, à poupe ronde de 400 tonneaux récemment acheté au Havre par Mauger Frères de Cherbourg.
Il rejoignait son nouveau port d'attache le 20 décembre 1835, l'année même de son lancement, ayant quitté la veille le Havre, à deux heures moins un quart du matin.
Il manque à virer vent debout et touche les rochers de l'île Pelée. De l'équipage de treize hommes, il n’y aura pas un seul survivant.

Le trois-mâts insuffisamment lesté de 200 tonneaux de galets ne pouvait porter que ses deux huniers avec deux ris, tant il était lège.
Il tentera vainement une seconde manœuvre en laissant arriver vent arrière, et touchera alors les rochers du nord-ouest de l’île Pelée.

Achat Le petit bouquiniste