Naviguer en vue des côtes

Les instruments de navigation


musée de Regnéville



Barre à roue - Objet de navigation

Inventaire : RE_1989_004_003

image

Technique : Bois et palier en bronze
Matériau : Bois et bronze
Largeur : 0,05m
Diamètre : 1,01m
Période : Début du xixe siècle.


Pendant longtemps sur les navires, on a seulement disposé pour manoeuvrer le gouvernail d’une simple pièce de bois ou de fer, la barre franche qui consiste en une tige de bois ou de métal (timon) directement reliée à la mèche du safran. On dit alors que le bâtiment gouverne à barre franche.
Ce n’est qu’à partir de la seconde moitié du xviiie siècle qu’est apparue la barre à roue consistant en un volant actionnant le safran par l'intermédiaire d’un tambour, de poulies et de drosses.
Elle était alors réservée aux vaisseaux puis progressivement elle s’est répandue sur tous les bâtiments d’une certaine importance.
À la fin du xixe siècle, on la retrouve sur toutes les unités du grand cabotage comme les bricks et les goélettes.
Si on se sert d’une roue et de drosses de renvoi, on parle alors de gouverner à la roue.
Dans les chantiers de construction navale, c’est généralement au gréeur-poulieur qu’est confiée la réalisation de la barre à roue dans la mesure où il maîtrise la pratique du tour à bois.

Achat Claude Chrestien