Portraits de navires

La pêche


musée de l'île Tatihou



Bénédiction d'une barque de pêche (titre inscrit) - gravure

Inventaire : 005_03_010

Auteur : Charles Louis Mozin, Paris, 1806 ; Trouville, 1862

image

Technique : Gravure
Hauteur : 56,3 cm
Longueur : 67 cm
Période : 2e quart 19e siècle
Millésime : 1843
Inscriptions : signé dans le dessin CMozin ; sous le dessin C. MOZIN PINX / F.LEGRAND SCULP / BENEDICTION d’une barque de pêche / PARIS. Publié par H. GACHE, 58 rue de la Victoire et par R. LEBRASSEUR éditeur 35 rue Laffitte / Imprimé par Chardon Jeune / LONDON. Pu


Dans la tradition catholique, seule une personne "ordonnée" (prêtre ou diacre) est habilitée à bénir des personnes… ou des bateaux. Contrairement à d'autres rituels plus proches de la superstition que d'une pratique religieuse, la bénédiction du bateau, nommé à tort baptême qui ne concerne lui que les êtres humains, est un acte lithurgique. A l'aspersion d'eau bénite, s'ajoutent des rituels plus profanes comme le blé censé apporter abondance des pêches et prospérité et le sel qui à la fois exorcise et amène la notion de conservation des hommes.
Après le baptême, on procède au lancement du bateau.